browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

A l’opposé de Slimane Kader

Publié par le 1 septembre 2014

Parti de Liverpool de Edouard Peisson

Parti de Liverpool de Edouard Peisson


Si on devait établir un diagramme des romans de marine, celui-ci se situerait à l’exact opposé du récent Avec Vue Sous La Mer de Slimane Kader.

La plume en est désuète. Bien léchée. Vaguement hautaine. Celle d’un type passé par l’école navale. Tout à fait le contraire de l’écriture à l’arrache, ironique, brute de vie de Kader.

Le plus grand paquebot transatlantique jamais construit accomplit sa première traversée entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis…
Ça vous dit quelque-chose ?
L’armateur a recommandé au commandant de bord de pousser les machines à fond. Il veut établir le record de la traversée. C’est bon pour la pub…
Non, toujours rien ?
Le commandant de bord obéit et, alors que le gigantesque navire s’enfonce dans les brumes de l’Atlantique-nord, il rencontre malencontreusement un iceberg qui lui déchire le flanc et l’envoie en quelques heures au fond du pays des morues.
Vous y êtes ?
Ti… Ti…Tita…

Et ben non !
Ce barlu-ci s’appelle l’Etoile Des Mers et non le Titanic. L’armateur, c’est la Compagnie Transocéanique et non la White Star Line. Comme le titre l’indique, il appareille de Liverpool et non de Southampton. La catastrophe finale tue une vingtaine de personnes et non 1500.

Ceci dit, Parti De Liverpool, paru en 1932 chez Grasset, repris ensuite par Le Livre De Poche s’inspire à fond du célèbre naufrage qui, dernièrement encore, noya Leonardo Di Caprio.

Edouard Peisson a fait pendant dix ans l’officier de marine marchande avant d’écrire des bouquins. Aussi, sa description de la routine du bord, de la conduite des officiers sur la dunette et de leur opinion sur les passagers frivoles qu’ils transportent est-elle quasiment documentaire.

Sa description des machines et des mécanos qui les font tourner est carrément intéressante. Celle des bagnards qui enfournent le charbon dans les brûleurs proprement hallucinante.

J’ai fouiné un peu, mais je n’ai pas trouvé de rééditions. Il vous faudra fouiller les bacs des bouquinistes.

Du vrai : Slimane Kader
Bouquin-quizz n°1

2 Responses to A l’opposé de Slimane Kader

  1. LECHAUVE Dominique

    Salut Thierry, as tu regardé sur les traditionnels Ebay, priceministére , je viens de regarder sur le bon coin, il y a une offre à deux euros du 11/08/2014 , est elle encore valable? mais je pense que ce livre est plus facile à trouver que ceux de Zyké
    Dom

Laisser un commentaire