browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Haig

Réflexion en suspens

Réflexion en suspens

Avec Cizia Zykë, alors qu’on revenait d’Extrême-Orient, on avait créé une série de romans d’aventures. J’avais trouvé le nom du héros : Tuan Charlie.
On ne comptait pas en rester là.
On projetait de donner vie à un autre aventurier qu’on voulait appeler « Haig ». Zykë devait m’aider à écrire les premiers volumes, puis m’en laisser les rênes.
Seulement, voilà : Zykë s’est embrouillé avec l’éditeur – comme toujours ! – et tout s’est barré en couilles…

Maintenant, il a quitté cette terre, mon professeur de vie, mon maître d’écriture, le géant qui m’honora en me baptisant son ami.
Il est allé rejoindre ses pairs les grands aventuriers au comptoir de la Taverne de l’Enfer.

Une nuit d’hiver, dans ma maison au cœur de la forêt, j’ai ressorti de ma vieille valise verte les notes que j’avais prises à l’époque.
Haig… Le Cambodge… Les vétérans de la guerre… Les Khmers rouges… Les bûcherons sauvages…
Je me suis assis devant le clavier et j’ai tapé les premières phrases :

« La mort laisse un sale parfum dans son sillage. Ça pue. Et c’est une odeur tenace. Certains lieux où cette garce a déchaîné toute sa férocité gardent à jamais la trace de son venin… »

Aussitôt j’ai su que j’avais trouvé le moyen, armé de ma seule modeste plume, de perpétuer le génie de mon immense pote.

 

Comme il ne manquait jamais de l’écrire en dédicace : je vous souhaite une bonne lecture…

 

HAIG – Le Secret des Monts Rouges
HAIG – Les Guerriers Perdus
HAIG – Le Sang Des Sirènes


2 Responses to Haig

  1. Christophe

    À quand le tome 4 ?

  2. Baudime

    Merci, le plaisir de retrouver cette excitation de lecture, haig me fait voyager comme au bon vieux temps. Merci aussi pour l’aventurier qui nous plonge dans dans les coulisses des aventures tant aimées. Alors pour tout cela monsieur Poncet un grand coup de chapeau pour toute ces évasion nécessaire voir indispensable.
    Yann
    Ps. Un quatrième tomes de haig va t’il voir le jour prochainement ?

Laisser un commentaire