browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

BLED, (Film) – 04

Publié par le 7 octobre 2017

 

Inspiré du roman « HAIG, Le sang Des Sirènes », Thierry Poncet, Editions Taurnada 2016.
https://www.taurnada.fr/

 

EXT Jour, rue

Gros plan sur le fuyard : un Marocain de 25 ans, gueule osseuse, cheveux longs et bouclés coiffés en arrière. L’allure qu’on prête aux Gitans.

Plan sur Haig, figé près de sa caisse.

Plan sur les yeux du fuyard.

 

EXT Jour, abords voiture

Dans une même foulée, le fuyard pousse Haig dans la voiture, au volant, exécute un roulé-boulé sur le capot, se rétablit et plonge dans la bagnole, côté passager.

 

INT Jour, voiture

Le fuyard :
Phrase en arabe.

Haig (affolé) :
J’comprends pas !

Le fuyard dévisage Haig, le colt braqué sur sa face.

Gros plan du canon.

Gros plan des yeux du fuyard.

Gros plan sur Haig.

Haig :
J’comprends pas, j’vous jure, j’comprends pas…

Le fuyard (hurlant) :
Démarre !

Plan sur le canon du flingue.

Plan sur le doigt crispé sur la détente.

Plan sur le fuyard.

Le fuyard (fort accent) :
Démarre, y’en a plein qui viennent !

Plan sur la main de Haig qui actionne le démarreur. Son : emballement du moteur.

 

EXT Jour, rue

La 504 démarre en trombe, soulevant de la poussière. Après avoir parcouru quelques mètres, elle s’enfonce dans une ruelle adjacente, dérapant en virant.

 

INT jour, voiture

Dans le pare-brise de la 504 apparaît une R 12 qui lui arrive de face.

Le fuyard hurle en cognant frénétiquement du poing sur sa vitre.

Le fuyard :
Jurons en arabe.

 

EXT jour, ruelle

Plan sur la R 12 : blanche et noire, à l’habitacle bourré de silhouettes à képis. On distingue l’ouverture d’une autre ruelle.

 

INT Jour, 504

Haig braque à fond.

 

EXT Jour, 2ème ruelle

La 504 s’enquille la ruelle en frôlant le capot de la R 12, qui freine en dérapant, klaxon beuglant.

La 504 fonce au milieu d’une bande de gamins qui se collent aux murs, parcourt quelques mètres puis tourne de nouveau.

 

EXT Jour, labyrinthe

Succession de plans de la 504 qui zigzague de droite et de gauche, prenant les rues au hasard. Elle croise des femmes voilées avec des bassines sur la têt ; d’autres bandes de gosses qui se collent aux murs ; un vieillard qui, s’étant écarté in extrémis lève les deux bras au ciel à son passage.

 

EXT Jour, avenue

La 504 débouche sur une avenue goudronnée, coupant la voie à un camion lancé à toute vitesse. Il tire une cargaison énorme au-dessus de laquelle se trouvent nombre de passagers.

Gros plan sur le nez du camion. Son de corne. Plan sur le visage du chauffeur paniqué qui tourne le volant en catastrophe. Plan sur les passagers figés de surprise et d’horreur.

La 504 évite de justesse le camion, mais c’est pour heurter aussitôt de l’avant droit une carriole arrêtée, brancards en l’air.

 

INT Jour, voiture

Haig et le fuyard gueulent de trouille tandis que la 504 effectue deux têtes à queues et s’immobilise, moteur calé.

 

EXT Jour, avenue

Plan général : la 504 arrêtée en travers de l’avenue, aile avant droite chiffonnée ; la carriole heurtée renversée, contenu répandu sur la chaussée ; un peu plus loin, le camion arrêté ; de tous côtés accourent des gens furieux, poings levés.

 

INT Jour, voiture

De l’intérieur de la 504, on voit une dizaine de bonshommes furieux, hurlant, taper du poing et du plat de la main sur le pare-brise et les vitres. Des coups métalliques nous apprennent qu’ils tapent aussi sur la carrosserie. Le fuyard les menace de son flingue, au pare-brise et à sa fenêtre, sans succès.

Le Fuyard :
Menaces en arabe.

 

EXT Jour, avenue

La R 12 pie des flics se rapproche, sirène hurlante.

 

INT Jour, voiture.

Haig (au fuyard) :
Chut !

Le fuyard :
Quoi ?

Haig :
Écoute…

Au-delà des coups sur la voiture et des imprécations, on distingue les deux notes de la sirène.

Le fuyard :
La police !

Haig actionne le démarreur. Le moteur tousse et cale.

 

EXT Jour, avenue

La R 12 approche.

 

INT Jour, voiture

Gros plan sur la main de Haig qui actionne le démarreur. Le moteur ne veut rien savoir.

 

EXT Jour, avenue

La R 12 dépasse le camion immobilisé, saluée par la petite foule des passagers. Certains désignent aux policiers la 504 immobilisée.

 

INT Jour, voiture

Haig penché sur le volant actionne le démarreur. Le moteur repart. Haig donne un grand coup d’accélérateur et enclenche une vitesse.

 

EXT Jour, route

Vue de haut : sur une route en lacets. D’un côté, des champs, de l’autre, une forte pente qui descend vers des bois et d’autres champs.

La 504 roule à fond, suivie de peu par la R 12 de police.

 

Ext Jour, route

Vue de bas : l’avant de la 504, alors que la voiture, lancée trop vite dans un virage, mord sur le bas-côté, à peu de centimètres du bord de l’à-pic. On remarque que le bas de l’aile avant droite, froissée par la collision avec la charrette, frotte sur la roue.

Peu après le passage de La 504, la R 12 négocie le même virage, sirène actionnée.

 

INT jour, 504

Haig, qui sent la voiture s’échapper, la rétablit d’un coup de volant.

Haig :
Putain, on va se faire baiser !

Le fuyard :
Quoi ?

Haig :
On a une roue tordue. Je ne peux pas aller vite dans les virages. Ils vont nous regagner…

Le fuyard :
Aya, t’en fais pas, moi je m’en occupe.

Il fouille dans sa poche. En tire des balles. En glisse trois dans les trous vacants de son barillet. Le referme dans un claquement.

 

EXT Jour, route

Plan sur la R 12 qui se rapproche. La sirène hurle toujours.

 

INT Jour, 504

Le fuyard tente de descendre sa vitre. Elle se bloque au bout de quelques centimètres. Il grommelle un juron en pesant sur la manivelle.

Haig :
Force pas, elle est foutue.

Le fuyard se redresse, se contorsionne et se glisse souplement par-dessus le siège à l’arrière.

Le fuyard :
Alors je vais faire autrement…

Éclatant d’un rire surprenant, il fracasse la vitre arrière à coups de crosse.

 

EXT Jour, route

La R 12 est à 30 mètres.

 

INT Jour, 504

Le fuyard tire cinq balles à la file.

 

EXT Jour, route

Le pare-brise la voiture des flics s’étoile de deux trous que viennent souligner deux giclées de sang. On perçoit des cris déchirants. La R 12 oscille de droite à gauche.

Elle manque de verser dans l’à-pic. On comprend que quelqu’un à l’intérieur la redresse en catastrophe.

Elle se renverse sur le côté, puis glisse sur le goudron dans un braillement de tôles et des dégueulis d’étincelles, traverse la chaussée en tournoyant et disparaît dans le précipice.

 

INT Jour, 504

Á genoux sur la banquette arrière, revolver fumant au poing, le fuyard éclate d’un rire triomphal.

Le fuyard :
Ah, ah !… Ça c’est du boulot ! Tu veux le travail bien fait, (il dirige le canon du flingue vers lui) tu demandes à Ferraj ! Ferraj, c’est le meilleur ! Ferraj il te nettoie tout comme tu veux !…

Il rigole encore un moment, puis tape sur l’épaule de Haig.

Ferraj :
Arrête-toi, mon frère.

Haig, cadavérique, dépassé par les évènements, ne réagit pas et continue à foncer. Ferraj grimace d’agacement et lui donne un méchant coup du plat de la main sur le haut de la tête.

Ferraj :
Tu t’arrêtes quand je dis tu t’arrêtes !

Haig obéit.

 

EXT Jour, route

Plan sur la 504 immobilisée, bancale, l’aile avant droite cabossée, la vitre arrière pulvérisée.

 

INT Jour, 504

Ferraj :
Retourne en arrière.

Haig :
Hein ?

Ferraj :
Retourne en arrière, il faut qu’on les finit !

 

EXT Jour, route

Nouveau plan sur la 504 blessée. Au bout de quelques secondes, elle part en arrière.

 

(A suivre)

 

BLED, (Film) – 03
BLED, (Film) – 05

2 Responses to BLED, (Film) – 04

  1. Steeve

    On se croirait dans Bullitt !…

  2. Ritchie

    Comme colonne sonore pour la poursuite je préconise un morceau ( de bravoure ) intitulé Highway Star de l’album Made in Japan de Deep Purple, Coome je suis bon prince je vous recommande l’écoute de tout l’album, allez-y les vieux gars, c’est du bon !

Laisser un commentaire