browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Script-quizz n°12

Publié par le 7 juillet 2016

 

Salut à toutes, tous.

La littérature qu’on se délecte à lire est aussi la matière première de tous les films, téléfilms et séries que nous aimons à mater. Même s’il ne s’agit pas de l’adaptation d’un bouquin mais d’une oeuvre originale, derrière chaque thème, chaque séquence, dans certains cas chaque plan, le travail de base est celui d’un écrivain. Eh ouais, un gadjo tout seul avec ses clopes et sa boutanche devant sa ch’tite machine…

Trouvez ci-dessous un bout de scénario. A vous de deviner de quel film il est extrait…

 

INT nuit, restaurant.

Anne-Marie et Andreï attablés. C’est la fin du repas. Le serveur dépose des cafés devant chacun d’eux. Devant Andreï, un verre de vodka plein et une bouteille du même métal aux trois quarts vides.

Toute la séquence est un champ / contrechamp, avec caméra fixe le plus souvent sur Andreï et des plans sur Anne-Marie – et comme c’est Mélanie Laurent, qui s’en plaindrait ?

Anne-Marie :
Andreï, pourquoi vous m’avez choisie, moi ?

Andreï vide son verre cul sec.

Andreï :
Moi je beaucoup travailler concerto Tchaïkovski. Moi obsédé, malade, n’est-ce pas. Je pense avec concerto rencontrer la ultime harmonie, le absolu musical, la perfection. Alors je chercher violon solo. Je trouver Léa. Léa Strum. Brillante. Extraordinaire. Devenue grande amie. Tous très amis à l’époque. Léa et Yitzhak, mari à elle. Nous continuer répéter. Chercher. Pas vie normale. Fous !… Un jour, un ami dire à moi que Brejnev vouloir jeter dehors musiciens juifs de orchestre. Je panique. Léa être juif… Léa et moi décidons jouer concerto Tchaïkovski. Vite !… Moi pas défendre Juifs, Anne-Marie. Moi égoïste. Défendu concerto, rêve fou. Moi besoin Léa et Juifs pour arriver harmonie.

Il se siffle un autre verre de vodka cul sec.

Anne-Marie :
Et puis ?

Andreï :
Douze juin 1980. Concerto.

En bande-son, crescendo, l’allegro moderato du concerto en ré majeur pour violon et orchestre de Tchaïkovski.

Anne-Marie :
Vous étiez prêts ?

Andreï :
Non… Oui… Comment savoir ?… Bolchoï Théâtre. Pleine salle. Monde beaucoup. Journalistes monde entier. Managers. Collègues…. Concerto commence. Miracle arrive. Léa sublime. Violon magique. Lever moi et orchestre vers ciel. Beaucoup haut. Nous voler. Nous, public, ensemble, voler vers ultime harmonie.

Arrêt de la bande-son.

Andreï :
Mais concerto arrêter au milieu. Nous sommes pas arrivés harmonie ultime. Brejnev arrêter concerto au milieu pour humilier nous face à public. Brejnev couper nos ailes. Nous beaucoup tomber… Après tous Juifs jeter dehors. Léa, Sacha, tous.

Anne-Marie :
Vous avez été viré avec eux ?

Andreï :
Oui. Mais tout avait fini. Moi pas pouvoir jouer sans eux.

Il se ressert une vodka.

Anne-Marie :
Qu’est devenue Léa ?

Andreï :
Léa et Yitzhak ont fait interview Radio Free Europe, radio américaine interdite Union Soviétique. Ils critiquer Brejnev, n’est-ce pas ?

Il vide son verre.

Anne-Marie :
Et alors ?

Andreï :
Rien.

Anne-marie :
Vous voulez que je remplace Léa. Ce n’est pas moi que vous vouliez. Je ne suis pas Léa. Vous n’avez pas dirigé depuis trente ans. Je n’ai jamais joué Tchaïkovski. Nous n’aurons jamais répété avant… Oh, je comprends votre histoire, votre blessure… Mais je ne suis pas Léa. Et nous n’atteindrons pas ensemble l’ultime harmonie… J’avais rêvé de ce concert. Avec vous… Vous devriez vous faire soigner. On ne peut pas faire revivre le passé.

Elle fait signe au serveur.

Anne-Marie :
Je ne crois pas que nous devrions faire ce concert ensemble. Il est voué à l’échec.

Elle se lève.

Anne-Marie :
Vous voulez que je vous dépose ?

Andreï secoue négativement la tête.

Anne-Marie (au serveur) :
Je dois partir, vous pouvez m’appeler un taxi ?

Le serveur :
Bien entendu, madame.

Anne-Marie (à Andreï) :
Ça ira. Je suis désolée.

Elle s’éloigne.

Andreï reste seul devant sa bouteille de vodka presque vide.

 

INT nuit, appartement d’Anne-Marie

Anne-Marie entre, se défait de sa veste et réfléchit quelques instants.

 

INT nuit, chambre de Guylène

Anne-Marie frappe à la porte.

Guylène :
Oui ?

Anne-Marie entre et reste à la porte.

Guylène :
Alors ?

Anne-Marie :
Rien.

Guylène :
Qu’est-ce qui s’est passé ?

Anne-Marie :
Rien… On annule le Châtelet.

Elle referme la porte.

 

INT nuit, restaurant

Salle déserte de clients où les serveurs et le maître d’hôtel font le ménage d’après service. A la table, Andreï est toujours là, effondré, face à Sacha, qui l’a rejoint. Ils parlent en russe.

Sacha :
Tu ne pouvais pas t’en empêcher ?

Andreï :
Ne me crie pas dessus.

Sacha :
Personne ne crie. Et la vodka ?

Andreï :
Française.

Sacha tape des deux poings sur la table.

Sacha (criant) :
IMBECILE !

Andreï :
Tout est fini. C’est terminé : le concert, Tchaïkovski, l’orchestre, Anne-Marie… Kaput !… Bravo Brejnev, tu as encore gagné… Ira méritait des enfants, un bon mari…

Il se saisit d’une enveloppe sur la table.

Je lui ai gâché toute sa vie. Donne-lui cette lettre.

Sacha :
Tu la lui donneras toi-même. Tu ne vas pas recommencer. Il y a trente ans, ce n’était pas de ta faute…

Andreï (effondré) :
C’est moi qui ai poussé Léa dans la folie.

Sacha retape des deux poings sur la table.

Sacha (criant) :
NON ! FAUX !

Il a un geste d’excuse vers le maître d’hôtel qui passe devant la table.

Elle était habitée par la même folie que toi.

Il se lève et empoigne Andreï par les aisselles, le force à se lever et l’entraîne vers la sortie.

Le maître d’hôtel (indifférent) :
Bonsoir messieurs…

CUT

(A suivre)

 

Bouquin-quizz n°49
HAIG n° 3 Paru !!!

2 Responses to Script-quizz n°12

  1. Richard

    Le concert, non ? Avec cette cruche de Mélanie Laurent …

  2. Thierry Poncet

    Le Concert, oui.
    Radu Mihaileanu, 2009.
    Un film descendu en flammes par tout ce que Paris compte de critiques, qui a fini par péter le score à force de bouche à oreille. Rare.
    Y jouent des Russes fabuleux : Alekseï Guskov, Dmitri Nazarov, Anna Kamenkova Pavlova et Anghel Gheorghe, le leader du groupe Tarak de Haiduk.
    Plus quelques Français comme Cruche Berléand, Cruche Ramzi, Cruche Dumas (RIP), Cruche Miou Miou…

Laisser un commentaire