browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Aux lecteurs de Zykë (2)

Publié par le 17 novembre 2014

Notre copain Eddy m’a fait parvenir une photo qu’il a prise de la façade du Julie’s Mansion, un restaurant chic de Toronto. Cizia Zykë raconte, dans « Parodie », comment il y a eu un temps ses habitudes.

Je cite :

« Tout cela plait à Hélène. Elle me fait connaître les endroits à la mode dans le show-business. Nous allons souvent au Julie’s Mansion, une grande maison ancienne de deux étages, luxueusement décorée. Dans ce lieu de prédilection des vedettes du moment, une vingtaine de serveuses s’agitent, toutes plus jolies les unes que les autres, uniquement vêtues d’un sari transparent qui laisse deviner leurs charmes. Ce ne sont pas des entraîneuses, plutôt des courtisanes de luxe, dont la présence ajoute une dimension esthétique à la qualité de la nourriture… »

 

Eddy-Julie's

Julie’s Mansion – Photo d’Eddy

Cela vous a peut être échappé...
Bouquin-quizz n°7

28 Responses to Aux lecteurs de Zykë (2)

  1. Oliv'

    Bravo Eddy !
    Es-tu allé Vérifier la qualité des serveuses dont Cizia fait la description ???
    Moi je n’aurais pas hésité à pousser la porte de l’endroit !!!
    Ciao !

  2. johann sosson

    bravo pour la photo mais au risque de jouer les rabats joie je crains que l’endroit ne soit fermer depuis belles lurettes …… quoi qu’il en soit merci pour la photo.ciao

  3. Eddy

    Salut ! Oui ca a fermé ! C est la ou jouait le type qui lui a tendu un piege dans sa maison de campagne avec d’autres tricheurs !

  4. Oliv'

    Déçu déçu déçu… la description qu’en a fait Cizia m’avait déjà convaincu à visiter le lieu !

  5. Eddy

    Salut Oliv’ ! C est ce que je decrivais dans le billet 1 : c’était il y a 40 ans, dans une ville qui est allé très, très vite ! D’autres photos ont été prisent mais Thierry doit être occupé ! Vivement « Zyke l’aventure » !

  6. Oliv'

    Salut Eddy, Voui voui je comprends, n’empêche, déçu ! Qui sait quel souvenir aurait pu laisser l’ami Cizia !!
    Mon expérience avec Toronto est plus limitée – en ce sens que je n’y ai jamais mis les pieds ! – mais j’avais cependant un lointain cousin que j’ai complètement perdu de vue d’ailleurs – Yannick – qui séjournait là-bas régulièrement dans les années 80 / 85 plus ou moins.
    Il avait lui aussi un CV d’aventurier car il avait dù quitter la France précipitamment après un accident grave avec sa voiture, dans lequel il était en tort, avec taux d’alcolémie exagéré et sans permis car déjà retiré pour conduite en état d’ivresse… Bref après un second accident il avait préféré tout quitter à l’âge de 25 ans plus ou moins, et était parti subitement au Canada ou il avait une vague connaissance.
    ( c’est une histoire véridique, hein, je n’affabule pas ! )
    De là, à Toronto donc, il avait rencontré quelqu’un qui vivait en Bolivie – à la Paz qui était plus ou moins fermier et qui lui a proposé de le rejoindre pour travailler dans la ferme, ce qu’il a fait.
    Moi quand je l’ai rencontré pour la 1ère fois dans une réunion de famille en région parisienne à cette époque j’avais 19 ans et il m’avait fait également la même proposition : si tu t’emm… en France, viens avec moi en Bolivie, j’ai une ferme ( la ferme était maintenant à lui disait-il ) et je me déplace à cheval sur mes terres, tu pourras bosser toi aussi en supervisant plus ou moins les chicos qui travaillent pour moi…
    Je me souviens qu’il m’avait même dit combien il me donnerait par mois, etc, ça semblait une proposition sérieuse.
    C’est à cette époque ou j’avais découvert Oro et donc j’étais très tenté par l’aventure, et j’ai donc essayé d’en savoir plus sur ce cousin Yannick, mais j’ai fini par comprendre qu’il faisait régulièrement le trajet La Paz – Toronto , Toronto – Amsterdam, Amsterdam retour à La Paz et j’ai donc soupçonné quelque trafic illicite, ça semblait clair car il avait l’air de claquer pas mal de pognon à l’époque ;
    J’ai donc décliné l’invitation – qui sait comment j’aurais pu finir si j’avais dit oui…
    Toujours est-il – pour conclure – que la dernière fois que j’ai entendu parler de Yannick il trafiquait je ne sais quoi dans le Sahara et avait définitivement laissé l’Amérique latine.
    Qui sait s’ils se sont croisés avec Thierry et Cizia…
    Voilà voilà, désolé pour la longueur du post, aujourd’hui je glandouille au bureau !
    Salut les filles – A + et désolé Thierry pour utiliser ton blog pour raconter des histoires qui probablement n’intéressent que moi !
    Ciao
    Olivier

  7. Thierry Poncet

    T’en fais pas, Olivier. Ce blog est fait pour les copains….

  8. Eddy

    Ce qui m’impressionne dans les récits d aventuriers, ce sont les limites dépassées, qui pour moi me paraissent inatteignable ! Je veux dire que j’ai plus de couilles que d’autres, mais alors beaucoup moins que certains ! Je ne juge pas, je constate ! Si tu lis entre les lignes, je reflechis beaucoup, peut-être trop ! Mais au final, le jeu en vaut-il la chandelle ? Quels concessions seront nécessaires ? N avez vous jamais ressentis d’amertumes ? Par exemple, ce qui m’a peut etre le plus marqué dans Parodie, se sont les dernières lignes (SPOIL), quand Cizia temoigne que pendant des mois qui ont suivis, il se réveillait, hanté par ses méfaits ! J’ai compris plein de trucs en lisant ça !Très philo tout ca !!!!

    @Thierry : que peux tu nous dire sur cet après-Toronto ? Si je retrace, c’est bien cette période ou il se réfugie en Suisse avec des aller retour à Amsterdam, ses overdoses, et plus tard, Amsterdam Zombies (que j’ai dévoré également), puis son aventure en Afrique ? Pourquoi le mot « réfugier » (que je cite)?

    @Oliv : qu est ce qui t’ avais fait décliné l’invitation à l’époque ?

    Merci Thierry
    A +

    • Thierry Poncet

      C’est ça. La Suisse, Lugano, devant le lac de Côme, aux crochets d’une dame riche. C’est là qu’un type vaguement croisé à Amsterdam, Miguel, lui rend visite et le convainc de partir en Afrique, ce qui donnera l’aventure de « Sahara ». Par contre « Amsterdam Zombies », résultat de notre descente dans l’héroïne, c’est bien plus tard, vers 1990. Mais patience, je raconte ça dans « Zykë l’Aventure ».

  9. Oliv'

    Salut Eddy, j’ai décliné car derrière l’invitation courtoise, j’avais pressenti ( à tort ? à raison ? ) une tentative de manipulation pour m’attirer dans une activité illicite et complètement illégale ( trafic de drogue ? ) afin de me demander à moi de convoyer certaines substances poudreuses qui déclenchent facilement l’énervement des chiens policiers à l’arrivée aux aéroports – avant la sortie si tu vois ce que je veux dire…
    Alors peut-être que je me suis fait des idées mais le fait que le Yannick en question ait dù quitter le Pays quelques temps après me conforte dans cette sensation d’avoir bien fait de renoncer.
    Alors tu as sans dout mis le doigt sur ce qui peut faire la différence entre un VRAI aventurier qui aurait saisi l’occasion et pris le 1er avion – et le commun des mortels dont je fais partie et qui a préféré renoncer mais qui finalement ne regrette pas..
    Je termine avec une citation de Michel Audiard : les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait !
    Salut à toi le canadien !

    • Thierry Poncet

      Olivier…. Etre un aventurier, ça ne signifie pas faire n’importe quoi. Tu as bien fait de refuser. Faire la mule pour un trafiquant, ce n’est pas l’aventure, c’est un job de voyou, parfois payant, souvent payé cher. Monter des caravanes de mules chargées de coca pour traverser les hauts-plateaux, là, oui. Mais franchement, prendre un avion avec la peur au ventre pour aller se jeter dans les bras d’une douane européenne… Et ça pour quoi ? Pour une paye qui n’excède pas 1 % de la valeur finale, dans la rue, de ce que tu transportes !… T’as bien fait, je te dis.

  10. johann sosson

    bonsoir oliv pour rebondire si je peux me permettre sur la citation de audiard j’ajouterai les cons ca accepte tout et a n’importe quel prix

  11. david

    bonjour thierry.est ce que tu pourrais nous parler d aventures que nous ne connaissons pas.je me suis toujours demandé si toi et cizia si vous étiez allés a madagascar. en polynésie.ou ailleurs et quelles aventures vous avez vécues.merci.et a bientot de te lire

  12. Thierry Poncet

    Salut Simon. Content que tu me recontactes, car je t’ai envoyé par erreur un mail qui ne t’était pas destiné. Je ne suis pas le roi de la souris, non plus. Réponse : oui. Plein. Madagascar, oui. Polynésie, oui. Plus Inde, Santo Dominguo, Afrique équatoriale, Australie… J’en raconte une bonne partie dans mon bouquin « Zykë l’Aventure », mais les éditeurs, pour l’instant, ne se bousculent pas trop. Je t’invite à lire mes feuilletons « Haig » qui sont nourris de toutes ces aventures « inédites ». Bien à toi. Viva la Revolucion. Thierry.

  13. Oliv'

    On espère bien qu’ils vont se réveiller les éditeurs, et que ce récit autobiographique sera  » bankable  » !
    Si c’est un gros succès tu promets de faire construire la statue chère à Cizia en souvenir de lui qu’il décrit précisément dans Oro & Co ( celle sur son bourricot avec la grosse paire de corones… ) ???

  14. Thierry Poncet

    Et tu seras invité à l’inauguration. Parole.

  15. Oliv'

    On peut toujours demander un devis à quelqu’artiste necessiteux qui se ferait certainement un plaisir de projeter un beau bronze sur la base du croquis figurant dans le bouquin… Je suis sùr qu’au Maroc où ils sont demeurés très artisans – voir le souk de Marakech ! – il serait possible de trouver un sculteur qualifié pour un prix raisonnable…
    Allez, l’idée est lançée, pour la sortie du livre de Thierry tous les lecteurs intéressés lancent une souscription pour financer le projet, puis il y aura une selection de différents projets et artistes…
    Arf Arf Arf j’en ris d’avance, Cizia qui trône fièrement sur son baudet !

    euuuh, un détail.. Reste à décider où mettre la statue ?? Vos idées sont les bienvenues, n’est-ce pas Thierry ? ( après tout tu es chez toi.. )

  16. Oliv'

    Bon allez je ne voudrais surtout pas avoir l’air d’être ironique ou de me payer la tête de qui que ce soit, surtout de la mémoire de Cizia, c’est juste une idée comme ça mais c’est vrai qu’il avait l’air de tant y tenir à sa statue..

    Une chose m’est venue à l’esprit, un parallèle  » audacieux  » disons ; ou plutôt un parallèle  » inversé  » entre 2 écrivains aventuriers dont l’un est Cizia, et l’autre… Arthur Rimbaud.

    Je m’explique :

    Comme la plupart des aventuriers écrivains Cizia a d’abord vécu ses aventures, puis il les a écrites, ce qui somme toute parait assez logique.

    Rimbaud, lui, c’est le contraire..

    D’abord il a écrit dès son adolescence des poésies et des textes en prose – qui révolutionneront plus tard le cours de la littérature mais ça il ne le saura jamais – et puis à l’âge de 20 ans, il arrête.

    Il arrête définitivement d’écrire et se consacre entièrement au voyage et à l’aventure, à l’errance, souvent avec des moyens très limités et dans des conditions que l’on peut imaginer très difficiles.
    Il s’embarquera sur un raffiot et ira jusqu’en Asie, à Java, puis retour en Europe qu’il sillonnera presqu’entièrement à pied, puis c’est le Yemen, Djibouti – ou s’installera également bien plus tard Monfreid, puis l’Ethiopie sans doute une des terres les plus inhospitalières qu’il puisse trouver, ou il tentera vainement de faire du trafic d’armes…

    Un parcours inversé donc – à mon sens – en comparant à celui d’autres aventuriers-écrivain.

    Bon, voilà, c’est tout, juste une reflection et j’espère que ce billet aura donné envie à quelques uns de s’intéresser à la vie incroyable de Rimbaud, je suis certain que Cizia pouvait apprécier le bonhomme…

    Vos commentaires sont les bienvenus – Salut à tous !

  17. johann sosson

    ca me fait penser que j’en connait un d’artiste sculpteur c’est un burkinabai tres capable et en plus il est sur bordeaux bon de la a installer la statue de cizia sur bordeaux haah ca ferait un peu desordre

  18. johann sosson

    ah oui ca ferait du beau la bas ahhaa j’imagine bien la tete des mecs qui descendent du train avec famille et bagages

  19. Eddy

    Salut Oliv! Je tiens à préciser je suis Francais !
    Pour la statue, il a ete aux girondins de Bordeaux ….? Ou en Afrique ?Maroc ? J ai pas lu Oro and Co encore (j arrive pas à me dire que c’est le dernier) mais le plus beau serait de suivre son projet de base …. ? Faudrait aller détruire un boomker albanais pour la matière première et le clein d’oeil !

    Ps: je suis tjrs à la recherche de la video de Kanoun. Merci.

  20. Oliv'

    Salut Eddy et Johann et Thierry..
    Je vois avec plaisir que la suggestion de reprendre l’dée de projet de statue dédiée à Cizia a fait des émules et des réactions positives.
    Bordeaux pourquoi pas ? Il faut contacter le maire Alain Juppé – peut-être a-t’il lu Oro & Co ?? …ah bon tant pis !
    Sinon s’il y a des parisiens dans l’assistance il y a une statue du sculteur César à paris – voyez le lien ci-dessous :
    http://paris1900.lartnouveau.com/paris06/le_centaure.htm
    qui – je trouve – serait bien dans l’esprit, (il y même la paire de coucougnettes bien visibles..)
    Elle se trouve en plus à St Germain des Prés près du quartier des éditeurs qui est plus vers St Michel – excusez-moi pour la précision même si ça fait plus de 10 ans que je réside à l’étranger je suis Parigot..

    Donc voilà à défaut déclarons haut et fort que ce monument – le Centaure de César – est en réailté dédié à la mémoire de Cizia Zyke !

  21. johann sosson

    salut oliv il faut bien reconnaitre que cette fameuse statue si chere a cizia fait quand meme comment dirais je coulé beaucoup d’encre.. et en effet ce centaure de cesar a um petit quelques choses de resssemblant en tout cas to idee est seduisante ahhah

  22. Olivier

    Thierry, tu nous as mis l’eau à la bouche avec « Zykë l’aventure »… Je veux bien comprendre que les éditeurs ne se soient pas bousculés les bougres, assoiffés qu’ils sont de succès littéraires faciles, mais bon, nous autres on a sacrément envie de se retrouver assis dans l’arrière salle de ce PMU de la rue des Martyrs, quand tu rencontres Cizia pour la première fois et qu’il te propose de partir avec lui sur les pistes maliennes pour écrire Sahara… J’aime bien l’idée d’être assis derrière la Mercedes bancale et faire la grande traversée avec vous jusqu’au Niger, Burkina, Côté d’Ivoire… d’autant que le même voyage serait aujourd’hui complètement impossible, on le sait bien… Alors ton témoignage de cette aventure d’une décennie à une valeur…particulière parce que des types du calibre de Zykë on n’est pas prêt d’en revoir selon moi ! Alors bon, tout ça pour dire : Zykë l’aventure, tu pourrais pas nous le distiller sur ton blog, comme ça, pour les copains ?
    A te lire, salut et fraternité !
    Oliv’

  23. Thierry Poncet

    On y gamberge…

  24. katana mike

    salut thierry.j attend la sortie de ton livre zyke l aventure si les editeur ne se bousscules pas a tu penser a l editer toi meme aux moyen des site participatif je pense que se projet seduirer du monde et tu pourrer avoir les fond pour l editer toi meme.sur ce bonne journee a toi ciao

    • Xavier

      Je suis bien d’accord avec toi, si les tiroirs caisses ne jouent pas le jeu, alors faut faire du participatif.
      Merde, si Grégoire à réussi à faire un album(!!!!???), je suis sur que thierry trouvera des aventuriers financeurs! Moi le premier.
      Y me reste quand même quelques CFA,GNF, Baths, Roupiahs… de dispo pour un bon projet

Laisser un commentaire