browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

La francophonie

Publié par le 20 août 2014


Au comptoir de l’hôtel du Gros-Colon sont assis messieurs Grandjaune (commerçant) et Labière (salarié expatrié); le serveur indigène en veste blanche se tient en faction devant eux ; en arrière-plan, un ventilateur de plafond tourne paresseusement.

Grandjaune :
(se curant les dents)
Ceux qui ont le tort de considérer avec fatalisme l’expansion fulgurante de la langue anglaise dans les ex-colonies françaises ne méritent qu’une peine : la fusillade !

Labière :
C’est comme moi. Ma fille est en lettres classiques et il n’y a pas un seul professeur de grec ancien au lycée français…

Grandjaune :
(contemplant un bout de viande au bout de son cure-dents)
Renoncer au maintien de notre belle langue relève de la trahison devant l’ennemi. C’est dès aujourd’hui qu’il faut, d’une langue ferme, le palais fier et les dentales bien dures, bouter l’anglo-saxon hors de nos anciens territoires ou bien leurs populations sombreront bientôt dans l’enfer linguistique du roast-beef, de l’infusion mentholée et des vécés sans portes !

Labière :
(allumant un cigare)
J’ai demandé au bureau d’engager un professeur de grec privé, mais ces salauds ont refusé. Finalement, on a trouvé un cours au lycée international de Bangkok. Du coup, la petite est là-bas, en pension…

Grandjaune :
De toute urgence, cessons de confier l’enseignement de la belle langue française à des post-hippies animés d’un pédagogisme bêlant. Il faut se battre ! Allons chercher nos vieux instituteurs à la retraite et fournissons-leur des badines !

Les mâchoires serrées et le regard noir, il brise le cure-dents.

Labière :
(soufflant un nuage de fumée)
Je ne m’en plains pas. J’ai rencontré une jolie Thaïlandaise à Bangkok. Tous les mois, je dis à ma femme que je vais voir notre fille et hop, sawatdee, la petit cochonne !… « Sawatdee », ça veut dire bonjour.

Grandjaune :
(empoignant son verre avec une sombre détermination)
Renvoyons dans toute la francophonie nos braves hussards noirs de la république. Réhabilitons les abécédaires. Remettons au programme et au tableau noir la morale du jour. Ré-enseignons la liste des départements de la métropole et que la Seine naît sur le plateau de Langres ! Appelons à la rescousse nos ancêtres les Gaulois !

(Il vide son verre et frappe du poing sur le comptoir)

Le français est la seule langue des droits de l’homme, annihilons ceux qui s’opposent à sa gloire !

Labière :
(souriant, faisant signe au serveur)
Tao raï : « combien » ; Put : « parler » ; Kohn : « devant »… Le thaï est une langue très facile à apprendre ! Il faudra que je demande comment on dit « par derrière »…

(Après une révérence, le serveur remplit leurs verres)

 

La corruption
Les seniors

Laisser un commentaire