browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Abd El Robert

Publié par le 13 mai 2015

 

Au comptoir du Café des Trois-Pigeons, on découvre Blancassine (42 ans, chômeuse en fin de droits), Beaujole (36 ans, pré-retraité) et Calvadet (invalide pensionné) ; en face d’eux se tient le cafetier Fricandot, une bouteille à la main ; à leur droite, la vitrine constellée d’autocollants publicitaires donne sur une nuit pluvieuse ; derrière le groupe, la salle est obscure, lampes éteintes par mesure d’économies.

Blancassine :
(Se grattant la toison d’aisselle)
Faut qu’vous sussiez la dernière : m’sieu l’mère de Biaisé, dans les rôts, l’a avouté en dirèque à l’enseigne de la tévé qu’y n’avait fait z’établir une liste des gosses à la colle à risée qui comme quoi y n’auraient des prénoms de z’arabes. Norbert Renard, y’s’nomme, je croilles…

Calvadet :
Ah ça : La bête a bon dos qui fait l’ange…

Beaujole :
(De l’index, il fait signe à Fricandot de remettre la tournée)
Sans compter que ma nièce, elle nous a mis un drôle de ramadan dans la tribu, espère. Elle s’est mise en ménage avec un Marseillais. Tu parles d’une bouillabaisse !

Blancassine :
Seulement, il s’a fait taper sur les toits, m’sieu le maire de ! N’en France, z’un élu n’a pas l’droit de glacifier les gens sur le cratère de leur providence ethnologique. En fête, maintenant que j’m’y pense, y s’appellerait Albert Peinard, plutôt…

Calvadet :
(De l’index, il fait signe à Fricandot de remettre la tournée)
Ah ça : Prudence est mère qui fait loi !

Beaujole :
C’est mon beau-frère qui fait des bonds. Tu penses : un Marseillais ! Alors que dans sa famille ils sont Lyonnais depuis au moins le grand-père de Mathusalem !

Blancassine :
Quand les flics ils l’ont mis n’à la raie, il a dit comme quoi que si un gosse y s’appelle mettons Humide ou bien Califat, ben que ça s’rait la pieuvre par le ciné canonne qu’il est d’la mue sur la menthe… Ah, je sais : c’est Omer Blédard !

Calvadet :
Ah ça : C’est comme on connait ses saints qu’on devient forgeron !

Beaujole :
Imagine : mon beau-frère, c’est le champion de l’andouillette à la lyonnaise. Rien que d’y penser, je m’en lèche les doigts. Et ben, qu’est-ce qu’il servirait avec, à la place du Beaujolais, aux repas de famille ? Du rosé de Provence ? Non mais il faut arrêter la plaisanterie, là…

Blancassine :
Moi je dille que ce gars-là, maire de Braisé dans l’héros z’ou non, il doit se faire une saison : dans not’pays, les lois qu’elles araignent, c’est la règle de la nique à la cité et la liberté de mon culte, pointe à la ligne !

(De l’index, elle fait signe à Fricandot de remettre la tournée)

S’y veut faire des listes d’un désirabe, y n’a qu’à aller se faire n’élire au Chili con carne comme la pine hochet ou dans l’Iran des mollards… Cette foille, j’essuie : c’est Bébert Connard !

Calvadet :
Ah ça : C’est déshabiller Pierre pour que les paroles s’envolent !

Beaujole :

Depuis, ma nièce, elle est partie avec son Marius. Comme dit mon beau-frère, si encore ça avait été un gars de la Bresse, ou même un Grenoblois, à la limite, ça restait dans le Rhône-Alpes. C’est pas non plus un intégriste, mon beau-frère…

Fricandot :
(s’approchant)
Celle-là, c’est la mienne !

Il remplit les verres.

 

Pigeon vole !
Les chèques scolaires

3 Responses to Abd El Robert

  1. LECHAUVE Dominique

    encore un maire qui ménard rien

  2. LECHAUVE Dominique

    ou mène a rien… ou arien avec un Y

  3. Sam

    la pieuvre par le ciné canonne…. Hahaha, tu es con