browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Internet pas net !

Publié par le 1 octobre 2014

Au comptoir de l’hôtel du Gros-Colon sont assis messieurs Grandjaune (commerçant) et Labière (salarié expatrié); le serveur indigène en veste blanche se tient en faction devant eux ; en arrière-plan, un ventilateur de plafond tourne paresseusement.

Grandjaune :
(se curant les dents)
A ceux qui bêlent sans mesure leur contentement soi-disant moderniste devant l’invasion par la toile internet d’un nombre croissant d’aspects de la vie quotidienne, je dis tout net : contrôle plus D. Delete, mon vieux !

Labière :
C’est comme moi. Ils nous ont installé un nouveau réseau, au bureau. L’informaticien qu’ils nous ont envoyé, c’était une informaticienne. Si je vous dis « mignonne », je n’ai rien dit…

Grandjaune :
(contemplant un bout de viande au bout de son cure-dents)
Quoiqu’en pensent les fanatiques de je ne sais quelles prétendues nouvelles technologies, les surdoués milliardaires de la création de logiciels, les parangons de la frappe sur clavier et du clic sur la souris, le péril électronique est bel et bien en la demeure !

Labière :
(allumant un cigare)
Quand elle s’est penchée sur mon bureau, je n’ai pas pu m’empêcher de lui dire : « vous êtes peut-être une spécialiste du haut débit, mais vous en êtes sûrement une du haut des bites ! ». Mais ça ne l’a pas faire rire…

Grandjaune :
Point besoin de jouer les mauvais augures pour prédire que nous aurons bientôt des écrans jusque dans nos toilettes, accrochés au-dessus du papier hygiénique, que papa et maman converseront par mail d’une pièce à l’autre, à moins que l’un des deux ne soit lancé dans une conversation avec un réfrigérateur rendu intelligent, tandis que leurs rejetons s’enfonceront irrémédiablement dans le double enfer de la désertion orthographique et de la syntaxe phonétique !

Les mâchoires serrées et le regard noir, il brise le cure-dents.

Labière :
(soufflant un nuage de fumée)
Ce qui est bien, c’est qu’on a accès à plein de nouveaux sites, maintenant. Ménagères-en-chaleur.com, Passion-gros seins.net, écolières-impudiques. Com, etc… Ça fait passer le temps !

Grandjaune :
(empoignant son verre avec une sombre détermination)
Il est encore temps d’interdire l’achat d’ordinateur aux mineurs de moins de treize ans ! D’empêcher les maîtresses de maisons dévoyées de consulter des sites de recettes en prévision du dîner familial ! De détourner certains romanciers à la manque de la tentation numérique et de les rappeler aux joies simples de la mine carbone et du vélin quatre-vingts grammes !

(Il vide son verre et frappe du poing sur le comptoir)

Vouons aux gémonies le sacro saint pixel ! Le porte-plume et l’encrier restent les deux seules vraies mamelles du bonheur de l’humanité !

Labière :
(souriant, faisant signe au serveur)
J’aime tout particulièrement Thaïlandaises-en-latex.com. Seulement il faut s’abonner. Je me demande si je ne vais pas me laisser tenter. Je pourrais sûrement me faire rembourser, au bureau…

(Après une révérence, le serveur remplit leurs verres)

Trop c’est trop !
Un p’tit resto ?

Laisser un commentaire