browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

C’est sûr, veille !

Publié par le 29 avril 2015

 

Au comptoir du Café des Trois-Pigeons, on découvre Blancassine (42 ans, chômeuse en fin de droits), Beaujole (36 ans, pré-retraité) et Calvadet (invalide pensionné) ; en face d’eux se tient le cafetier Fricandot, une bouteille à la main ; à leur droite, la vitrine constellée d’autocollants publicitaires donne sur une nuit pluvieuse ; derrière le groupe, la salle est obscure, lampes éteintes par mesure d’économies.

Blancassine :
(Se grattant la toison d’aisselle)
J’vous le divrais comme ce que j’me la panse : un pays ousque les flics y n’écoutent tout c’que les six troyens y’s’disent z’à tel ou tel eau-phone, ça n’est plus n’un pays, c’t’une dicte-raclure du type à la sauce viatique !

Calvadet :
Ah ça : Quand on a les yeux dans le même panier…

Beaujole :
(De l’index, il fait signe à Fricandot de remettre la tournée)
Sans compter qu’au boulot à mon beau-frère, ils ont installé des caméras de surveillance dans tous les coins… Non, mais tu juges l’ambiance à la machine à caoua !

Blancassine :
Paraît même qu’y vont te fout’ des algues au rythme dans ton t’ordinateur pour versifier si tu ailles pas sur des sites des musulmans du radical lisier !

Calvadet :
(De l’index, il fait signe à Fricandot de remettre la tournée)
Ah ça : Qui veut la fin fait le larron…

Beaujole :
Une caméra à la réception, une caméra dans la salle de réunion, des caméras dans les couloirs… C’est plus « sifflez en travaillant », c’est « souriez, vous êtes filmé » ! Ils voulaient même en placer une dans les toilettes mais, là, il paraît qu’il y a atteinte…

Blancassine :
Mettons qu’tu tapes « lisse lame » sur ton moqueur eud’cherche, et ben voilaille, ni lune ni dieu, te v’là n’inscrit sur la liste des indécis du rable !…

Calvadet :
Ah ça : Qui ne risque rien châtie bien !

Beaujole :
Le plus marrant, c’est que le directeur régional et la petite comptable se sont fait filmer en train de bien faire dans le placard aux produits d’entretien. Le gars de l’informatique a balancé la bande sur le net. Depuis, y’a du divorce dans l’air chez la comptable…

Blancassine :
Là, c’est le con d’en suce national. Tout le monde donne son sein blanc pasqu’y s’agite de lutter cont’ la terre au risque. Mais attends voir si c’est des pas vrais mocrates qu’y z’y prennent eul’pouvoir central…

(De l’index, elle fait signe à Fricandot de remettre la tournée)

Quand on laisse la coulée franche à une loi du lit d’Albert Ticide, on sait jamais si qu’elle n’va pas un jour z’ou l’aut’ nous r’tomber sur la gueule !

Calvadet :
Ah ça : Au pays des aveugles, les sourds ne veulent rien entendre…

Beaujole :

Un qui fait la tronche, c’est mon beau-frère. Il la trouvait à son goût, la petite comptable. Seulement, il pensait qu’elle n’était pas du genre. C’est un grand romantique, mon beau-frère…

Fricandot :
(s’approchant)
Celle-là, c’est la mienne !

Il remplit les verres.

 

Pas coule !
Pigeon vole !

Laisser un commentaire